Light : bientôt des appareils 52 mégapixels dans nos smartphones

0
68
Light

Elle s’appelle Light, cette petite startup de la Silicon Valley pourrait bien révolutionner la photographie sur smartphone. Elle a dans ses cartons un module photo qui pourrait nous permettre, dès l’an prochain, de prendre des photos de 52 mégapixels avec nos smartphones

Cette petite entreprise est pour le moins discrète sur le marché des nouvelles technologies. Son site web laisse peu présumer sur ce qui se trame derrière cette page qui ne sert qu’à router les visiteurs sur leur page Facebook ou enregistrer des adresses email pour être au courant de leurs dernières actualités. C’est le site MIT Technology Review qui vient de mettre en lumière ce sur quoi Light est en train de travailler.

On sait désormais que Light est une entreprise qui travaille d’arrache-pied sur des modules photo multiples. Le but étant de combiner plusieurs modules capteur+objectif afin d’assembler les images capturées par les différents modules et d’aboutir à une qualité d’image optimale. Ce type de technologie permettrait d’améliorer la qualité d’image des photos prises par nos smartphones sans trop augmenter la taille du module photo. En générale, pour augmenter la qualité d’image d’un appareil photo, il faut utiliser un capteur de plus grande surface, c’est la base de la photographie, ainsi qu’un objectif lui aussi plus encombrant à la formule optique plus évoluée.

Light

Alors si vous suivez l’actualité Apple en parallèle de l’actualité photo, le concept sur lequel travaille la startup Light devrait vous rappeler quelque chose. En effet, la semaine dernière nous nous faisions écho du rachat pour 20 millions de dollar par Apple de la petite société LinX. LinX travaille également sur l’amélioration de la qualité photo des appareils embarqués par les smartphones, et s’est orientée sur un concept voisin de celui de Light. En revanche, là où LinX semble se différencier des travaux de Light, c’est que si cette dernière entreprise veut frapper fort sur la résolution des photos, la startup rachetée par Apple préfère s’orienter vers des focales différentes pour chaque module, permettant de zoomer dans l’image sans perdre de qualité. En tant que photographe, des photos de 52 mégapixels sur un iPhone ou n’importe quel smartphone ne m’enchantent pas des masses. Je sais que la résolution des photos peut-être importante mais pour gagner en qualité, il vaut mieux chasser sur d’autres terres. La course aux mégapixels, voilà un argument qui sent le discours marketing à plein nez et ne se retrouvera pas sur la qualité des photos.

Le système Light pourrait bien aussi satisfaire au besoin que l’on a sur nos smartphones de zoomer dans les photos. C’est en fait, selon MIT Technologie Review, via un jeu de miroirs qui ferait varier l’angle de la lumière et donc l’angle de champ embrassé par la photo, que le système Light pourrait aussi nous permettre de zoomer dans les photos. Mais pas seulement : comme le système Lytro, le système multi-module d’appareil photo Light pourrait permettre de retravailler la mise en point après avoir pris la photo. Enthousiasmant !

Light n’a à ce jour pas encore de module photo opérationnel, ne serait-ce que sous la forme d’un prototype. Mais cela n’empêche pas cette startup de la Silicon Valley de nous promettre des modules photos de 52 mégapixels de leur conception dans des smartphones d’ici fin 2016. Light aurait signé un contrat de licence et d’investissement avec Foxconn. Vous connaissez forcément Foxconn, puisqu’il s’agit du plus grand fabricant d’appareil électronique de la planète et notamment le partenaire industriel d’Apple pour la fabrication des iPhone.

Cela signifie donc qu’en une semaine, nous apprenons qu’Apple et son premier partenaire industriel se sont tous les deux investis dans des technologies voisines d’appareils photo pour smartphone multi modules.

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE